Après voyage: souvenirs, impressions …

Fanny, Marjorie et Charlène:
Voilà une semaine que le voyage en Alsace est terminé, dans cet article nous allons partager les souvenirs que l’on gardera de l’Alsace mais aussi nos impressions: ce que l’on a le plus et le moins aimé.

Durant ce voyage on a pu découvrir, ou redécouvrir, cette magnifique région qu’est l‘Alsace: des paysages époustouflants, des traditions, et aussi son lourd passé. En parlant de traditions, nous en avons vu quelques unes, comme : Les fameuses cigognes dans un parc strasbourgeois, mais aussi des alsaciennes (en costume)  …[voir photo si-dessous]. Ah non en fait…

11180122_873727166018319_525091218_n11212293_873797482677954_1842425233_n

… C’est juste Dimitri et Fanny… Nous avons aussi pu goûter une vraie Flamenkuch, une quiche typique de la-bas.

Les paysages étaient splendides, surtout depuis le château ou nous étions les 2 premières nuits. Les maisons de là-bas sont très originales. Et l’église de Strasbourg nous a laissé sans mot !!

11180157_873727029351666_1477517569_n11208742_873729529351416_1645080406_n

11128299_873727146018321_96756514_n11198593_873727122684990_1181160226_n11198841_873729522684750_207849692_n

Nos impressions sur le voyage:

Nous avons préféré le parcours dans Strasbourg car en plus de découvrir une ville magnifique, on s’est vraiment beaucoup amusé à courir dans les rues et demander de l’aide aux commerçants / passants. Surtout, juste après on a pu faire les magasins!

La visite la moins bien, est le musée de la mine… Les explications du guide étaient bien mais longues et surtout, pour un des groupes, il avait un accent de là-bas et donc plus difficile à comprendre. Nous y avons tout de même appris des choses.

 

Sur la route du retour…

Et oui, aujourd’hui s’achève notre voyage dans le nord Est de la France.
Ce matin comme tous les jours, le réveil a été difficile. Les valises faites, direction Verdun pour visiter la ville et voir ses différents monuments. Une guide nous a présenté les monuments aux morts, le Fort puis l’Ossuaire et le célèbre cimetière des combattants. Vers 13h30, on a mangé dans le parc de Verdun puis nous sommes repartis pour la Charente.
Ce voyage aura été très culturel et nous en sortons moins bêtes (du moins  pour certains!).
Marjorie et Fanny
wpid-20150424_150647.jpg
wpid-20150424_154211.jpg

Verdun suite

 Nous avons continué cette matinée par une visite en bus qui explique le déroulement de Verdun, la guide nous a expliqué qu’il y a encore des restes  (impacts de balles, des os , des trous d’obus …) retrouvés. Nous sommes passés dans un village, Fleury, qui a été entièrement détruit et jamais reconstruit.
Ensuite nous avons été  visiter le fort de Douaumont dont les soldats allemands ont prit possession au début de la guerre avant que les soldats français le reprennent en 1916.
Pour finir, nous avons visité l’ossuaire dominant la nécropole  qui est composée de trois cimetières différents pour chaque religion (juive, musulmanne et chrétienne).
Il y a eu environ 1.5 millions de morts juste pour cette bataille!
                 Manoël et Jules
wpid-20150424_113748.jpg
P1010074
wpid-20150424_114041.jpg
P1010111

Visite du fort de Douaumont

La Meuse compte plusieurs tours de défense (forts) pour empêcher l’invasion allemande.
Verdun, préfecture de la Meuse comptant plus de vingt mille habitants,  est un grand lieu de bataille durant la 1ère guerre mondiale. Cette bataille a duré tout au long de l’année 1916 opposant les forces françaises et allemandes.

En fin de matinée, nous avons eu la chance de visiter le fort de Douaumont près de Verdun. Une guide nous a accompagnés. Avant la visite, nous sommes passés par une route d’où nous pouvions voir des boyaux de communication. Ces derniers permettaient aux soldats français de se relayer durant la nuit. Le fort était un lieu de bataille mais aussi de regroupement. 3000 soldats pouvaient être dans ce lieu en même temps. Beaucoup de soldats français mais surtout allemands sont morts par explosions d’obus qui devenaient rapidement insupportables. Les Poilus mouraient aussi de maladies comme la grippe à cause d’un manque d’hygiène (exemple : les toilettes…). La tourelle, utilisée par mécanisme mécanique, envoyait des obus dans une zone de 7,5 km pour protéger le fort. Des cimetières se situaient aussi en ce lieu, en mémoire aux soldats.

En conclusion, le fort était un lieu stratégique pour les allemands où de nombreuses batailles se sont déroulées entre français et allemands.

Joris Buzard, Valentin Pouchard et Antonin Mémain
wpid-20150424_114545.jpg
wpid-20150424_120543.jpg

La citadelle de Verdun

Vendredi matin nous avons eu l’opportunité de visiter le champ de bataille où s’est déroulé l’un des plus grands conflits de la Première Guerre mondiale: la bataille de Verdun. Cette bataille est l’une des plus meurtrières de la guerre 14/18, elle s’est déroulée pendant la période des guerres de tranchées en 1916. De nombreux soldats venant de toute la France, notamment de Aigre, sont morts lors de cette grande bataille. La citadelle (galeries souterraines) était un lieu où les soldats français pouvaient se reposer et se ravitailler en nourriture et en munitions. Les souterrains faisaient environ 7 km de long. À l’intérieur se trouvaient une boulangerie, une salle à manger, une poudrière où était stockées les munitions; ainsi que plusieurs lieux de réunion où les capitaines d’infanterie établissaient des stratégies de bataille. Souvent les soldats avaient la possibilité d’envoyer des lettres mais celles-ci étaient censurées pour faire croire aux famille que tout se passait bien alors que les soldats vivaient un véritable enfer. Lucas D, Dimitri B, Thomas B  wpid-20150424_093845.jpgP1010059 wpid-20150424_104134.jpg wpid-20150424_104106.jpg